l'assurance incendie couvre bien plus qu'un simple incendie

Quasiment tous les ménages disposent d’une assurance incendie. Et cette assurance intervient dans bien plus de situations que les incendies.

Bien que vous ne soyez pas obligé(e) de contracter une assurance incendie, elle est fort recommandée. En effet, sans assurance, vous devrez payer les éventuels dommages causés à votre habitation ou votre mobilier. Quelques tuiles envolées ne sont pas encore trop graves au niveau financier, mais votre situation sera tout à fait différente au cas où votre toiture entière se serait envolée ou que votre maison entière aurait pris feu. Une assurance habitation vous permet donc d’éviter de nombreux problèmes financiers.

Plus de 95% des ménages disposent d’une assurance incendie. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une obligation légale, les banques vous l’imposeront lorsque vous contracterez votre prêt hypothécaire. Ainsi, les banques veulent protéger les habitations qu’elles financent contre une perte de valeur considérable.

Que comprend votre couverture?

L’assurance incendie indemnisera non seulement les dommages résultant d’un incendie, mais également les dommages liés aux tempêtes, à l’eau et aux catastrophes naturelles. Voilà pourquoi le terme ‘assurance habitation’ est plus adéquat.

Tout d’abord, quelques couvertures sont légalement obligatoires lorsque vous contractez une assurance habitation. Il s’agit de l’indemnité pour les dommages matériels causés par les incendies, les explosions, les implosions, les coups de foudre, les attentats, les conflits professionnels, les collisions avec un animal ou un moyen de transport (comme une voiture qui percute une façade), les chutes d’arbres sur le bâtiment, les tempêtes, la pression de la neige ou de la glace sur la toiture, le grêle et les catastrophes naturelles (telles que les inondations et les tremblements de terre). La couverture de base est identique auprès de tous les assureurs, quoiqu’ils puissent mettre leurs propres accents. Il vaut donc la peine de les comparer.

La couverture de base

La plupart des assureurs étendent la couverture de base avec les dommages causés par:

- l’électricité: p.ex. un téléviseur qui ne fonctionne plus suite à une surtension ou le contenu d’un congélateur dégivré suite à une panne de courant
- la fumée ou la suie
- des conduites défectueuses, des gouttières débordantes ou des problèmes sanitaires
- le bris de verre (fenêtres, véranda…)

Les couvertures complémentaires

L’assurance habitation couvre non seulement les dommages matériels causés à votre bâtiment ou votre mobilier, mais prévoit également des couvertures complémentaires contre de nombreux autres frais liés au sinistre, tels que:

- les frais de sauvetage
- les frais engagés pour éviter d’autres dommages (tels que l’installation d’une bâche sur une toiture endommagée pour éviter les dommages causés par l’eau)
- les frais liés au stockage des marchandises durant la rénovation du bâtiment
- les frais liés à la démolition des biens endommagés et au transport des débris
- les frais de logement lorsqu’une habitation est inhabitable
- les frais liés à l’expertise
- les dommages occasionnés à des tiers (p.ex. lorsqu’un incendie se propage vers une autre habitation)

Les options

Vous pouvez étendre votre assurance habitation avec de nombreuses couvertures optionnelles, pour lesquelles vous devrez payer une prime plus élevée. Vous choisissez vous-même si vous les contractez ou non. Il s’agit p.ex. de:

- l’assurance contre le vol. Elle indemnise les pertes ou les dommages au niveau du mobilier suite à un vol ou une tentative de vol.

- l’assurance jardin intervient contre les dommages causés à votre mobilier de jardin, à vos plantes précieuses ou à vos outils suite à une tempête ou une intrusion.

- l’assurance contre les pertes indirectes prévoit une intervention pour, par exemple, les pertes de temps, les frais postaux, le travail administratif ou les frais de voiture résultant du sinistre. Certaines assurances habitation prévoient une augmentation automatique de l’indemnisation (de 10%, p.ex.) afin de couvrir de tels frais. Si votre assureur ne les indemnise pas automatiquement, vous pouvez contracter la couverture optionnelle à cet effet.

 

https://www.guide-epargne.be/epargner/actualites-generales-emprunter/que-couvre-votre-assurance-incendie.html